Miss Open Data #3

Par

jan 16, 2017 #News 0 Commentaire

Le Grand Débat de #PlaceToDO animé par Stéphane Paoli pendant le sommet pour un partenariat pour un Gouvernement Ouvert, les 8 et 9 décembre au Palais de L’Iéna. Le débat est ouvert par Lauréline Kuntz, humoriste, poète et slameuse avec son texte « Miss Open Data » (3ème texte sur 3 interventions). « Open Data une mine d’or pour vivre mieux? » Avec Jean-Marc Lazard, CEO de OpenDataSoft; Didier Sicard, professeur de médecine et militant de l’ouverture des données de santé ainsi que Simon Chignard, spécialiste OpenData à Etalab.
Et dans sa version écrite, ça donne :

Miss Open Data
Déesse Data

 

Croyez-vous aux horreurs boréales ?
Qui êtes-vous ? Etes-vous épris de boisson ?
Quelle est votre place dans le grand mercato sexymédiaticopoliticosociosportivointellol ? Petite, grande ou totalement nulle ?
Pensez-vous que le métier de politique est ingrat quand on est allergique au maquillage et aux silences?
Les sondages politiques sont-ils du « sur mesure », du « sans façon », de la contrefaçon ou du « sur évalué » ?
Oui fi, oui drive, oui troc, oui fuck, oui vote, oui chat, oui com, oui porn ? Oui yen a marre ou yes we can ?
Les geek sont-ils des mythomanes rêveurs, Des pervers polymorphes ? Ni l’un, ni l’autre ? Ne sais pas ?
Les postillons sont-ils les embruns de l’âme, l’écume des sens, la marée du cœur ?
La téléréalité est-elle la coloscopie de nos petites horreurs ?
Mais où est le paradis artificiel des pas perdus ?
Comment faire table basse du passé ?
Notre cerveau a-t-il déménagé ?
Changer c’est renoncer, un peu, beaucoup, passionnément ou de façon jolie ?
Qui a la main grise dans ce pays ?

Appelle-moi Data God !
Je suis la déesse modernité, réincarnée en calcul de données !
Je suis la succession d’algorythmes, la fiche, le programme décrypté !
Je suis le croisement d’informations, l’appli qui aide à défricher, l’aiguille dans la botte de foin, la donnée démultipliée,
Car ma data c’est comme l’amour, reproductible à l’infini de la connectivité !

Il avait Jésus et ses pains maintenant, il y a moi : La data tatatata et mes milliards de croisement ciblés !
Démultipliée, multicéphale, immatérielle, je ne suis pas sale !

Je suis ton Dieu, ta vierge, ton innocente ou ta salope, ta conscience, ton futur, ton pire cauchemar ou ta liberté !

Je connais tous tes secrets ! Ouverte entre de bonnes mains, je suis transparente et limpide !
Mal envisagée, je t’espionne à la rude, je te trahis, Marie Madeleine attitude !
Je suis ton tout, ton toi, tes terminaisons, je te vois.
Je te suis partout, je vois tout, je sais tout, omnisciente et rusée, je navigue sur les réseaux telle une onde glacée !

Il suffit que tu me dises Data « Dark Vador ouvre-toi » et je joue avec tes lois !

Ce que tu fais, je le sais, je te vois, je te dis, je suis ton tout, ton toi, je suis le flux et le reflux de l’humanité ! Je suis le monde moderne !

Regarde-toi : Femme 35 ans, blanche, urbaine, intermittente, bobo…
Ohohohoh ! Non ! C’est un peu court data.com, on pourrait dire sur ma personne, Oh dieu ! Bien des choses en somme !

Tenez, par exemple :
Chirurgicale : Asthmatique, astigmate, myope, grand beau nez, j’aime la choucroute et le houmous, j’ai un début d’hallus valgus, un kératocône à l’œil, j’ai subi une césarienne, je suis rarement malade, je n’ai jamais eu d’accident grave, je n’aime pas les balades, j’ai déjà fait des tonneaux en voiture !

Conceptuelle : J’écrit bien, j’aime regarder des images coquines sur le net, je fais des recherche absurdes sur google, j’étais bonne à l’école et tricheuse, Je vérifie tout, je fuis le buzz, je n’ai pas le permis de conduire, je suis crasseuse, contrariée, maligne, engagée, détachée, rageuse et rebelle !

Policière : Je change souvent d’adresse IP, Je regarde souvent des sites de ventes en ligne et je n’achète jamais rien, j’ai déjà fraudé à la RATP, menti sur mon âge, été prise en flagrant délit, je lis Libé, le Figaro et des site « pro haine » pour comprendre, j’ai des amis alcooliques, je fais du vélo sans lumières, j’ai voyagé en orient via la Turquie, c’était moins cher, si si, je te jure la vie de ma mère !

Œcuménique : Je suis Laïque, tolérante, tendance baba cool résignée, rigide, moraliste, alsacienne, cool et critique, je ne divulgue rien de ma vie privée, j’en ai connu des hommes olalala, je suis une coquine repentie, je suis honnête et voleuse, jalouse et bonne amie, j’ai les pieds plats mais les seins fermes!

E réputée : J’ai 4 étoiles et demi sur billet réduc, on m’a déjà cloné un site internet sans permissions, je m’angoisse sur Doctissimo, je me marre sur Brain,

Je suis nulle en connectique, j’ai de multiples profils, des centaines de mots de passe, des dizaines de site pour vendre ma personne, je ne divulgue rien de ma vie privée, ni ici, ni jamais !

Transportée : Je hais la sncf et ses tarifs aléatoires prohibitifs, je fais du vélo sans lumières, j’ai un passeport bionique, j’ai voyagé au Sénégal, au Liban aux Etats Unis et au Brésil, je suis fiche X genre actrice incognito,

J’ai fais des joutes poétiques avec de péripatéticiennes à Beyrouth, des performances comiques avec des humoristes à Dakar, je suis à voile et à vapeurs, changeante, immature et sérieuse, je n’aime que travailler et je suis paresseuse, dans le métro, je dis pardon même quand on me marche sur les pieds !

Ethique : Je ne crache pas dans la soupe, je suis prétentieuse et modeste, silencieuse et grotesque, je n’ai pas toujours voté, j’ai déjà fait un discours pour un élu, je fais show bizness et du socio culturel, je n’ai pas peur en banlieue et je passe bien dans les pinces fesses, je hais les politiques sauf ceux qui sont mes amis !

En vrac : Je suis suis pour le droit d’auteur et pour l’ouverture du savoir, pour les Fab Lab, l’ubérisation de la société, les échanges de connaissances et pour être rémunérée à ma juste valeur, j’ai peur de Big Brother et je m’en fous, j’aime le théâtre et les Grosses têtes, les one man et la poésie, j’aime le rap et Nostalgie, je suis un garçon manqué une fille réussie, je suis éclectique et pointue, populaire et tendue, tendance schizophrène chevelue !

J’enseigne, je me renseigne, je n’ai aucun avis sur la question et je suis contre tout, je ne sais pas où trouver la vérité mais j’argumente, je suis datée, nostalgique, zinzin, j’aime les contrepètries et les alexandrins, je suis pour donner un rein, je suis contre donner mes données à ma mutuelle, mais j’ai un groupe de sang rare, je ne peux être transfusée que par une personne sur trois mille, je suis fichée à la banque de sang, je me documente sur Facebook principalement, je ne sais pas où trouver les vraies infos, je suis transparente et privée, je suis pour les innovations et leurs processus mais je pense que rien ne vaut une rencontre en chair et en os, je n’ai plus de mémoire dans mon téléphone pour une nouvelle application, j’aime la culture populaire et les légendes urbaines, je veux tout savoir, tout comprendre, je suis pour l’indépendance des médias et de la data, je sais que les gens ne parlent jamais que de leur point de vue, je me demande qui va gérer mes données, j’aime bien le troc, les services, la transparence et le mystère, le réalisme et le mystique, je crois à la possible révolution des robots !

Je lis tout très vite, les programmes politiques et les sites people, le contenu des boîtes de céréales et de la littérature classique, des polars et des textos, les manifestes et les théories du complot, j’ausculte, je décrypte la rhétorique politique, je m’ennuie lors des débats et je trouve fascinant la langue de bois

Je vais voir des films en fonction du nombre d’étoiles et de l’orientation politique d’un journal, ensuite je lis les critiques après avoir vu le film pour savoir si je suis raccord avec mon journal, je crois tout savoir mais je ne sais rien, j’ai du mal à faire le tri entre les infos vraies et les infos fausses, je suis orientée par mon groupe de pensée et je hais les manichéens, je ne sais pas comment sortir de la bienpensance, je comprends tout, je tolère rien, je suis engagée mais ouverte, nihiliste, dadaïste mais romantique, je suis sur Twitter mais ça me fatigue, je suis sportive mais ça me coûte, je championne de France de slam 2007, c’est une peu comme « meilleure baguette 82 »,

J’aime trop les mots ! Tous les mots qui traversent la tête puis éclatent dans la bouche. Les mots cons. Les mots coquins. Les mots d’argot. Les mot bleus. Je suis rapide, je synthétise vite, je répond trop, je parle dans le vide, je lis en biais, je respire jamais, je suis myope, dyslexiques, asthmatiques, astigmate, obsessionnelle, allergique, monomaniaque, alcoolique, révoltée anti-tout, multi-moi, compulsifs sexuels et de la liste !!!

Alors amuses-toi maintenant à me foutre dans une case, à me coller un algorythme !
Car ma Data, je me la sers moi-même, avec assez de rythme
Et ne supporte pas que le premier logiciel imbécile
ne s’amuse à me ficher ou à me calculer le profil !

Voilà ce qu’a peu près ma chère Data, vous m’auriez dit
si vous aviez du l’intuition et du feeling, des sentiment et de l’esprit !
Mais de l’esprit, oh le plus lamentable des robots déshumanisé,
Vous n’en n’eûtes pas l’once d’une neurone même fractionnée!
Eussiez-vous d’ailleurs de quoi pouvoir m’énumérer,
Que vous n’en eussiez pas articulé
le quart du début du commencement de la moitié !

Moi, c’est éthiquement que j’ai mes élégances et mes vérités
Ce que vous voyez comme le nez au milieu de la figure
N’est que sur moi superficielles et vaines conjectures
Empanachée de ma complexité, singulière et fleurie
Mon nez est bien laid, mais mon âme cambrée est si jolie

Alors la data pour moi, non merci
La data pour comprendre, pour savoir, pour lancer alerte, peut-être oui !
C’est une histoire d’éthique !

Qui a la main grise dans ce pays ?

© Lauréline Kuntz 2016.